fbpx
Alimentation fertilité | Lifestyle Fertilité

Pourquoi adopter une alimentation dédiée à la fertilité?

Pourquoi une alimentation spéciale Fertilité ?

Vous l’avez sans doute entendu auparavant – on nous recommande de manger 5 fruits et légumes pour avoir une meilleure santé et éviter certaines maladies. Mais si on vous disait que manger sain pouvait augmenter vos chances d’avoir votre bébé de 80% ?


L’étude la plus complète à ce jour sur l’alimentation et la fertilité est l’étude sur la santé des infirmières de Harvard qui a suivi plus de 18 000 femmes dans le cadre d’un projet de recherche à long terme portant sur les effets de l’alimentation et d’autres facteurs sur le développement des maladies chroniques. Chavarro et Willett ont examiné les données de fertilité de cette étude et les ont publiés dans le livre nommé : The Fertility Diet (2008).

Au cours de l’étude, chaque femme essayait d’avoir un bébé. Au cours des huit années de suivi, l’étude a révélé que la plupart des femmes étaient tombées enceintes. Cependant, une femme sur six a rencontré des problèmes de grossesse. Les résultats ont été incroyables – même pour les chercheurs – qui ont constaté une multiplication par six de la fertilité chez les personnes qui mangeaient un certain régime alimentaire et maintenaient un certain style de vie. Plus précisément, l’étude a révélé que les femmes présentant le risque le plus faible d’infertilité liée au problème de l’ovulation (ou la plus grande fertilité) mangeaient un régime complet essentiellement végétarien, à faible indice glycémique (IG), qui se concentrait davantage sur les protéines végétales et les graisses monoinsaturées. Les femmes les plus fertiles ont fait plus d’exercice, ont pris un supplément multivitaminé et ont consommé au moins une portion de produits laitiers riches en matières grasses chaque jour.

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41x2KDNHeZL._SX316_BO1,204,203,200_.jpg

En Mai 2018, Harvard a également publié une autre étude qui vient encore confirmer celle de 2008 décrite par Chavarro et Willett. À lire ici, si vous maîtrisez l’anglais (https://www.health.harvard.edu/blog/fertility-and-diet-is-there-a-connection-2018053113949)

Quand notre corps est nourri de façon optimale et les mauvais choix évités, alors notre corps est capable de se réparer par lui-même. Du coup pour notre fertilité, il en va de même, grâce à un mode alimentaire plus sain et orienté Fertilité, ce sera très utile surtout s’il y a un déséquilibre ou un problème à la conception.

Les bienfaits de l’alimentation saine dédiée à la Fertilité

•         Procure les antioxydants, vitamines et minéraux qui aident à protéger la santé des ovules et du sperme des dommages causés par les radicaux-libres,

•         Aide le corps à maintenir l’équilibre hormonal en apportant les graisses nécessaires à la production d’hormones et leurs fonctions

•         Apporte au corps une abondance de vitamines, minéraux, antioxydants et autres nutriments pour une santé optimale

•         Peut réduire les risques de fausses-couches

•         Soutient sainement le système reproductif

•         Apporte énergie et vitalité

Comment adopter une alimentation Fertilité ?

Le premier geste simple (ou du moins de limiter fortement) est d’éviter de consommer des aliments dits « junk food » et/ou des produits industrialisés. En gros, ça veut dire: chips, barres chocolatées, plats cuisinés, tous les sucres raffinés comme les bonbons, sirops, sodas et jus de fruits industriels.

Il est temps de penser à ce que vous mangez chaque jour et d’éliminer doucement les aliments qui contiennent du sucre ou qui ont été transformé, en un mot STOP à la malbouffe !

Concrètement, comment faire ? Simple, commencez par manger des glucides complexes. C’est-à-dire tous les aliments que l’on peut digérer doucement et qui contiennent des grandes quantités de fibres comme les légumes, les fruits, les céréales complètes, pommes de terre, lentilles et haricots par exemple.

Commencez par remplacer vos pâtes et riz blancs par des pâtes et du riz complet. Même chose pour le pain, il est préférable de choisir un pain au levain d’origine biologique que du pain blanc pauvre en nutriment.

Un régime alimentaire spéciale Fertilité est une optimisation de son assiette afin de nourrir votre système reproductif à fonctionner de manière optimale. Cela comprend les aliments riches en nutriments spécifiques à votre fonction hormonale, le développement fœtal, la production et la santé des ovules, un sperme de meilleure qualité, et bien plus encore. C’est aussi une nutrition qui va vous aider à donner le meilleur départ pour votre futur bébé et à vous chère future maman qui avez besoin d’énergie pour mener une grossesse dans les meilleures conditions.

La nutrition fertilité en pratique :

Privilégiez les familles de produits suivantes :

  • Mangez des céréales complètes ou semi-complètes car les grains sont dans leur forme naturelle et non raffinés

Les grains entiers sont remplis de fibres, de vitamines importantes et de propriétés immunitaires. Les fibres sont importantes pour aider le corps à se débarrasser de l’excès d’hormones et aident à maintenir l’équilibre glycémique. Évitez les aliments blancs et les céréales transformés et raffinés tels que le pain blanc, les pâtes à la semoule et le riz blanc. Choisissez plutôt du pain de blé entier ou du pain germé, du riz ou des pâtes de blé entier, du quinoa et du riz brun.

  • Fruits et légumes de qualité biologique en grande quantité et qui donc possèdent une plus grande valeur nutritionnelle.

Attention à l’agriculture traditionnelle qui contient des herbicides et des pesticides. Il a été démontré que ces produits ont un impact négatif sur la fertilité masculine et féminine.

  • Choisissez uniquement du poulet en liberté / biologique

Les poulets élevés de façon conventionnelle sont maintenus dans des conditions de logement sales et étroites et sont nourris avec des aliments non biologiques et souvent génétiquement modifiés. Lisez les étiquettes pour connaître l’origine de la viande et son lieu d’abattage Idéalement, l’achat de votre poulet dans une ferme locale avec des pratiques en plein air est préférable.

  • Favorisez les viandes issues d’animaux nourris à l’herbe (si possible d’origine biologique)

Les bovins élevés de façon conventionnelle contiennent de fortes concentrations d’hormones et d’antibiotiques pouvant contribuer à la dominance des œstrogènes. Les viandes nourries à l’herbe, en revanche, sont une excellente source d’acides gras essentiels, sont faibles en graisses saturées et sont une excellente source de protéines. Si vous souffrez d’endométriose, vous voudrez peut-être réduire la quantité de viande rouge que vous mangez, car une étude a montré un lien entre une consommation élevée de viande rouge et l’endométriose.

  • Les poissons fournissent une part importante des acides gras essentiels (Omega 3) à votre alimentation.

Ces acides gras aident à la production d’hormones, réduisent l’inflammation et aident à réguler le cycle menstruel. Le poisson est également une excellente source de protéines et de vitamine A. Évitez les gros poissons d’eaux profondes tels que les thons ahi, les espadons et le bar chilien en raison de leurs concentrations potentielles de mercure. Concentrez-vous sur les poissons d’eaux froides tels que le saumon sauvage d’Alaska, la morue, etc. et le flétan de l’Alaska. De même, lorsque vous choisissez du saumon, évitez le saumon d’élevage du nord de l’Atlantique et choisissez plutôt le saumon sauvage. Le saumon d’élevage contient des antibiotiques et des colorants alimentaires toxiques.

Si vous mangez des produits laitiers, même chose que pour les viandes, privilégiez l’origine biologique et choisissez plutôt chèvre ou brebis à la place de vache.

Les produits laitiers conventionnels peuvent congestionner le corps car ils contiennent des hormones et antibiotiques qui peuvent contribuer à augmenter le niveau d’œstrogènes. A ce jour, il existe de plus en plus d’alternatives au lait de vache comme le lait d’amande ou du chanvre frais fait maison. Vous pouvez également en acheter si vous n’avez pas le temps de vous le préparer.

  • Mangez des aliments riches en fibres à chaque repas

Les fibres aident à réguler la glycémie, ce qui aide à réduire les problèmes de fertilité et favorisent un équilibre hormonal sain. Les fruits, les légumes, les légumes à feuilles vert foncé et les haricots sont des exemples d’aliments riches en fibres.

  • Pas de soja autre que fermenté tel que le miso et le tempeh

Il a été démontré que les aliments à base de soja contiennent des propriétés imitant l’œstrogène. Il est préférable d’éviter les aliments à base de soja tels que le lait de soja, les hamburgers de soja, les protéines de soja en poudre, les croustilles de soja, les viandes de soja et les fromages de soja afin d’éviter tout impact négatif sur votre équilibre hormonal. Si vous avez une hypothyroïdie, évitez complètement le soja.

  • Évitez les sucres raffinés ou les jus de fruits (à moins que ceux-ci soient frais comme ceux issus d’un extracteur ou d’une centrifugeuse)

Les jus pasteurisés tels que les jus de pomme en bouteille, le jus d’orange et d’autres jus de fruits en bouteille contiennent du sucre concentré, ce qui peut entraîner une baisse de votre glycémie et nuire à votre système immunitaire. Évitez également les sucres transformés / raffinés et artificiels. La stevia, le miel et le sirop d’érable sont d’excellentes alternatives.

  • Buvez beaucoup d’eau

Assurez-vous de boire chaque jour beaucoup d’eau, purifiée ou filtrée. Il est préférable d’éviter les bouteilles d’eau car certains des plastiques contenus dans la bouteille peuvent contribuer au déséquilibre hormonal en raison de leurs composés chimiques imitateurs d’œstrogènes. Les meilleures eaux à choisir sont l’osmose inverse et distillée. Évitez l’eau du robinet, car de nombreuses études récentes ont montré que l’eau du robinet était chargée de pesticides nocifs provenant des eaux de ruissellement agricoles. Si vous n’êtes pas fan de l’eau, vous pouvez rajouter à votre dose quotidienne des infusions de plantes ou tisanes.

Par contre, restez très modéré avec le café surtout si vous suivez un programme FIV.

https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=tabac-alcool-cafe-grossesse

Mon expérience sur l’alimentation orientée Fertilité

Pour optimiser sa grossesse, beaucoup de femmes se posent la question de quoi manger et en quelle quantité. Pour ma part, j’étais déjà une Bio-Addict en général mais ce n’était pas suffisant lors d’un programme de fécondation in vitro (FIV) que nous avons dû suivre pendant 3 ans. Pour notre seconde fille, nous avons attendu 5 ans malgré le suivi PMA (procréation médical assistée). Les docteurs n’ont jamais trouvé la raison médicale de cette infertilité que l’on surnomme d’inexpliquée.

Frustrée de cette longue attente et des années qui passaient sans pouvoir y faire quelque chose, j’avais décidé de prendre ma fertilité en main. J’ai cherché sur le net et ayant vu le film sur Youtube, Gros, malade et presque mort de Joe Cross, cela m’a redonné de l’espoir grâce au « Juicing » c’est-à-dire les jus de légumes à la centrifugeuse ou à l’extracteur de jus.

J’ai commencé par boire un jus de légumes par jour (en matinée) et puis je suis passée à 2 par jour.

En complément des jus de légumes, j’avais aussi découvert l’Alimentation Vivante ou Raw Food. Il s’agit de manger des fruits, légumes, noix, graines germées sans les cuire donc cru et en grande quantité. Car notre corps a été conçu pour digérer des aliments simples tels que les fruits et les légumes.

Après avoir effectué ce virage alimentaire entre 2014 et 2015, le dernier transfert d’embryon fécondé fut notre victoire sur cette longue période d’attente.

L’alimentation a été une des clés de notre succès ! C’est pourquoi, l’alimentation Fertilité est un des piliers de mon approche holistique de la fertilité naturelle.

Conclusion

Je ne peux que vous conseiller de rester simple et d’éviter tout le superflu comme les aliments transformés par les industriels tout en privilégiant les légumes, fruits, noix, oléagineux et les protéines végétales. Un peu de viande oui mais d’origine biologique ou local si vous le pouvez.

Adapter son alimentation ne sera que bénéfique pour votre corps et votre futur projet bébé.

Et vous ?

Suite à cet article, qu’allez vous adapter dans votre alimentation pour booster votre fertilité ?